De jungle de béton à ville perméable : la valeur du drainage durable

Andrew Harrison

Directeur du groupe Conception

Comment se fait-il que malgré l’adoption rapide du drainage durable à l’échelle mondiale, beaucoup de nouveaux projets soient encore enlisés dans les paradigmes traditionnels?

La gestion de l’eau est un problème majeur dans les sociétés modernes. Pourtant, les gens présument que ce problème est réglé tant qu’ils n’ont pas de l’eau jusqu’aux genoux, que l’eau n’arrête pas de couler du robinet et qu’elle est propre. C’est lorsque ce n’est pas le cas qu’ils blâment les concepteurs, les promoteurs, les autorités et les organismes de réglementation de n’avoir pas adopté des pratiques de gestion durables des infrastructures et de l’eau. Aucune eau ne peut alors laver la réputation de ces intervenants.

Étant donné que les projections climatiques annoncent des évènements météorologiques plus intenses et plus fréquents, comme des inondations, des sécheresses et des vagues de chaleur, et que les organismes de réglementation et les autorités imposent des sanctions environnementales de plus en plus sévères, tout projet d’aménagement doit prendre en compte la durabilité et la résilience dans sa conception relative à l’eau et au drainage, sans quoi le coût du projet pourrait être accru.

Au cours des dernières décennies, notre connaissance des systèmes de drainage durable (SuDS) et des méthodes et techniques d’aménagement urbain axées sur la conservation de l’eau (WSUD) a évolué, et de nombreux exemples de belles réussites dans le monde ont démontré les avantages pour l’environnement et les communautés. Les avantages environnementaux et sociaux sont bien réels, et ils sont certainement appréciés par les communautés et par les organismes de réglementation, mais ils peuvent être difficiles à quantifier sur le plan monétaire autrement qu’en envisageant le coût des travaux parfois nécessaires dans d’autres scénarios, par exemple lorsqu’il faut dépolluer ou réparer les dommages causés par les inondations.

L’adoption lente des solutions durables par les concepteurs et par les promoteurs est probablement attribuable à une combinaison de facteurs, notamment une préférence pour ce qui leur est familier, des coûts de construction perçus comme étant plus élevés par rapport aux approches habituelles et un manque de compréhension globale des interactions dans un bassin de drainage plus vaste.

La bonne nouvelle, c’est que des éléments de drainage durable peuvent aisément être intégrés à l’aménagement urbain sans coûts supplémentaires trop élevés. Même à très petite échelle, le drainage durable peut offrir des avantages importants sur le plan de la quantité d’eau, de la qualité de l’eau, de l’agrément et de la biodiversité.

Définition des solutions durables de drainage urbain

Essentiellement, le drainage durable consiste à gérer la quantité d’eau (par exemple en trouvant des moyens de gérer de grands volumes de pluie et d’eaux de ruissellement de façon à éviter les inondations), ainsi qu’à préserver ou à améliorer la qualité de l’eau (par exemple en filtrant les eaux pluviales pour en retirer les polluants et les contaminants avant qu’elles ne retournent dans les cours d’eau).

L’aménagement urbain remplace les surfaces naturelles par des surfaces artificielles lisses et non absorbantes. La pluie et les eaux de ruissellement ne peuvent plus pénétrer dans le sol; elles doivent plutôt être captées et réacheminées. Les systèmes de drainage ordinaires n’empêchant pas vraiment les sédiments et les polluants de se mélanger à ces eaux, il faut donc traiter celles-ci adéquatement, ce qui s’assortit d’un coût important.

Les solutions de drainage durables permettent l’intégration de surfaces naturelles, qui peuvent agir comme des éponges et des filtres. Cela rétablit certains des éléments naturels du cycle de l’eau. L’eau peut être emmagasinée ou ralentie dans sa course, ce qui aide à prévenir les inondations et favorise l’absorption. Les surfaces perméables et la végétation effectuent également une série de traitements simples qui maintiennent ou améliorent la qualité de l’eau, entre autres la filtration, l’activité des insectes et des microorganismes ainsi que les rayons UV.

Le drainage durable des routes nécessite une plus grande utilisation des rigoles ou des revêtements perméables, ou les deux. Dans le cas des bâtiments, les pratiques de drainage durable vont au-delà des méthodes habituelles de détournement de l’eau des toits et des entrées vers le réseau d’égouts pluviaux, adoptant des éléments comme les toits verts et les jardins pluviaux, qui réduisent le débit et la quantité des eaux de ruissellement tout en assurant une filtration naturelle qui améliore la qualité de l’eau. Des bassins de rétention peuvent être combinés à ces éléments pour recueillir les eaux de drainage des bâtiments.

Bon nombre de ces éléments peuvent être intégrés à des coûts de construction et d’entretien comparables à ceux des approches habituelles.

De nombreux avantages

En utilisant plus de végétation, les approches de drainage durable permettent non seulement d’assurer une meilleure filtration et une meilleure rétention de l’eau, mais aussi d’alimenter la nappe souterraine, en ralentissant l’écoulement de l’eau et en permettant la percolation dans les strates souterraines. Plus de végétation crée également un environnement urbain plus vert, offrant un habitat pour les plantes, les animaux et les insectes, de l’espace pour les loisirs et un lieu plus agréable et attrayant pour les gens. Les toits verts, qui combinent ces avantages sur le plan de la biodiversité et de l’agrément, régulent aussi la température des bâtiments en les isolant pendant l’hiver et en absorbant la chaleur pendant l’été.

Mais quelle est l’incidence pour le promoteur sur le plan monétaire, ou à court terme? Les avantages liés à l’agrément et à l’environnement peuvent-ils être rentables?

Pour les promoteurs, il pourrait être possible d’accroître l’empreinte d’un projet si les éléments tels que les toits verts, les jardins pluviaux, les bassins de rétention et le pavage perméable étaient considérés comme faisant partie des espaces ouverts et de stockage des eaux pluviales exigés. Les redevances d’aménagement des autorités locales et régionales pourraient être réduites si celles-ci bénéficiaient de la réduction des coûts de traitement de l’eau et de réparation des dommages causés par les inondations. De solides certifications environnementales, tant pour les promoteurs que pour les projets, sont intéressantes pour les consommateurs, qui ont de plus en plus une conscience sociale et environnementale.

Favoriser l’adoption

Afin que ces avantages se concrétisent, chacun doit faire sa part pour comprendre et appliquer de plus en plus souvent des approches de drainage durable. À certains endroits, une mise en œuvre plus généralisée pourrait être favorisée par un soutien et une orientation de la part des organes directeurs à l’égard de l’intégration des approches durables dans les exigences obligatoires. De même, les autorités locales et régionales peuvent faire avancer les choses en élaborant des plans directeurs de drainage durable à l’échelle des bassins hydrographiques ainsi qu’en quantifiant la rentabilité de ces plans. Un programme incitatif qui transfère les économies réalisées aux promoteurs intégrant des éléments de drainage durable est un autre moyen de promouvoir le changement.

Les concepteurs qui commencent à permettre l’intégration d’éléments de drainage durable dès le début du processus de conception sans accroissement des coûts de construction ni d’incidence importante sur la densité de l’aménagement démontreront aussi les avantages des approches durables.

Explorer les possibilités qui s’offrent à nous face aux changements climatiques, c’est faire le choix responsable qui s’impose. La première étape consiste à prendre le temps de comprendre et de promouvoir les avantages des solutions de drainage durable et de sensibiliser les autres à ces avantages. Une fois que tous les gens qui participent à la réglementation, à la planification, à la conception, à la construction et à l’aménagement reconnaîtront pleinement les avantages à long terme, nous serons beaucoup plus susceptibles de voir une vaste intégration du drainage durable, ainsi que du verdissement de nos jungles en béton. Il ne faudra pas beaucoup de temps avant que nos collectivités en viennent à simplement s’y attendre.

Andrew Harrison

Directeur du groupe Conception

À Propos De L’auteur

Related Insights

Golder utilise des témoins de navigation (« cookies ») afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En continuant à utiliser ce site Web, nous supposons que vous consentez à recevoir tous les témoins sur notre site Web.

D’ACCORD Plus d'information