Le rôle d’agent de développement durable de Golder

Hannah Hamling

Présidente, Asie-Pacifique

Chaque année, Golder va plus loin dans la poursuite de ses objectifs consistant à fournir des solutions durables novatrices dans le cadre des projets de ses clients tout en réduisant la consommation de carbone et en contribuant à la conservation du capital naturel. Au cours des deux dernières années, nous avons entrepris des projets intéressants et novateurs, qui sont décrits dans notre rapport sur le développement durable combiné pour les années 2016 et 2017. Il est important de décrire l’état actuel de la planète afin de mettre en perspective notre travail, qui vise à aider nos clients à atteindre leurs objectifs en matière de durabilité.

Les plus récentes mesures de CO2 dans l’atmosphère qui ont été prises par la NASA indiquent des niveaux de plus de 400 ppm (par comparaison, les valeurs de 1950 se situaient autour de 300 ppm). L’augmentation annuelle des températures à la surface du globe est de 0,99 °C (2016 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée). Les niveaux de la mer mesurés à la fin de 2017 montraient une hausse d’environ 8 cm depuis 1993. Cette hausse est attribuable au réchauffement de la planète, qui entraîne l’ajout de l’eau de fonte des glaciers et des calottes glaciaires, ainsi qu’à d’autres facteurs, comme l’affaissement du sol. Selon des études réalisées en Antarctique et dont les résultats ont été publiés récemment dans Nature, les calottes glaciaires fondent à un rythme trois fois plus rapide qu’initialement prévu (entre 2012 et 2017). Selon ces études, plus de 200 milliards de tonnes de glace sont déversées dans les océans chaque année.

Les experts nous préviennent que si nous n’arrivons pas à contrôler rapidement les changements climatiques, les calottes glaciaires de l’Antarctique occidental pourraient s’effondrer, ce qui entraînerait une élévation rapide du niveau de la mer partout sur la planète. Cette information s’ajoute à d’autres études récentes montrant que les concentrations mondiales de méthane, qui est un gaz à effet de serre, augmentent maintenant plus rapidement qu’à tout autre moment au cours des vingt dernières années, ce qui accroît encore davantage la nécessité de réduire les émissions provenant de sources ponctuelles et non ponctuelles. (Le méthane n’est pas un gaz à effet de serre aussi abondant que le CO2 mais son effet est plus puissant puisqu’il retient 28 fois plus de chaleur).

À l’heure actuelle, certains des pays les plus pauvres du monde ressentent les effets des changements climatiques. Dans les îles Salomon et aux Palaos, des populations entières perdent leurs terres, laissant les familles sans abri. Les Maldives devraient disparaître d’ici 2020 si les émissions de CO2 continuent d’augmenter. Le Bangladesh est déjà durement touché par les inondations et l’élévation du niveau de la mer, et on prévoit que ces phénomènes créeront 20 millions de réfugiés dû au climat au cours des prochaines décennies.

Les pays industrialisés ne seront pas épargnés : une hausse de 2 °C des températures mondiales déplacera 18 millions de personnes au Japon. L’augmentation des inondations dans les zones de basse altitude touche le Royaume-Uni, l’Irlande, les Pays-Bas et certaines régions des États-Unis. Le coût de l’adaptation aux changements climatiques assumés par les gouvernements se chiffre en milliards de dollars. La Ville de Miami Beach, par exemple, investit au moins 400 millions de dollars dans l’élévation des rues et l’installation de pompes à eau dans les zones les plus sujettes aux inondations. Les mesures d’atténuation nécessaires pour l’adaptation aux changements climatiques nous concernent tous. Au début de 2017, j’ai rencontré le haut-commissaire du Canada en Nouvelle-Zélande. Nous avons eu l’occasion de parler du programme d’aide du Canada dans les îles du Pacifique en ce qui concerne les changements climatiques et du fait que Golder, grâce à ses compétences et à son expertise, est bien placée pour jouer un rôle essentiel pour aider à régler cette urgente problématique dans le Pacifique et ailleurs dans le monde.

Lorsque j’ai lu le rapport Brundtland de 1987 (« Notre avenir à tous »), me familiarisant alors avec l’expression « développement durable », les problèmes avec lesquels la planète allait être confrontée semblaient lointains. Je me rends compte aujourd’hui que l’avenir est maintenant le présent et que c’est notre génération qui doit relever ces défis. Chez Golder, nous savons, en tant que scientifiques et ingénieurs, que nous pouvons offrir des solutions pour prévenir les changements climatiques incontrôlés et contribuer à une présence durable pour notre planète. Nous voyons nos clients s’orienter vers le développement de l’énergie renouvelable et la création d’infrastructures résilientes, et nous voulons les aider et les soutenir dans leur démarche.

Golder aide ses clients à atteindre leurs objectifs en matière de durabilité et à s’adapter aux changements climatiques. Le projet primé du parc national Jasper (site du patrimoine mondial de l’UNESCO) protège les chèvres de montagne et les mouflons canadiens. Le projet d’approvisionnement en eau de Vancouver assure un approvisionnement pour l’avenir tout en protégeant l’habitat d’espèces d’oiseaux rares. Le tunnel WestConnex à Sydney et le pont primé Zhuhai-Macao à Hong Kong permettent l’atteinte d’un équilibre entre les exigences réglementaires, les besoins en infrastructures et l’utilisation intelligente des ressources. La collaboration avec les intervenants et l’utilisation de GoldSET (outil exclusif d’analyse décisionnelle mis au point par Golder) à l’installation d’élevage du caribou boréal à Little Smoky ont permis une évaluation rigoureuse des options pour la protection du caribou boréal, en voie de disparition. Le projet de la plage Hot Sands, au Canada, démontre les avantages d’adopter une approche différente en restauration des rives, qui permet de réduire les coûts et l’énergie (50 % du budget initial), tout en accroissant l’habitat pour la faune.

Dans l’ensemble, le rôle des ingénieurs et des scientifiques est d’intégrer des solutions durables dans chacune des tâches qu’ils entreprennent. Le potentiel est là, et nous devons aux générations futures d’ouvrir la voie.

Consultez ici le rapport sur le développement durable 2016-2017 de Golder [disponible en anglais seulement]

Hannah Hamling

Présidente, Asie-Pacifique

À Propos De L’auteur

Related Insights

Golder utilise des témoins de navigation (« cookies ») afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En continuant à utiliser ce site Web, nous supposons que vous consentez à recevoir tous les témoins sur notre site Web.

D’ACCORD Plus d'information