Golder évaluera les conséquences de possibles ruptures de barrages à Terre-Neuve-et-Labrador

Les effets des changements climatiques devenant de plus en plus importants, le gouvernement provincial de Terre-Neuve-et-Labrador a lancé un programme pour étudier des cas d’inondations de grande ampleur et de s’y préparer. Le programme, qui est prévu se terminer en mars 2020, est financé à parts égales par les instances concernées au niveau provincial et fédéral (programme national pour l’atténuation des catastrophes).

Dans le cadre de ce programme exhaustif, Golder se concentrera sur une étude des barrages dans les municipalités de la province afin d’évaluer les effets potentiels d’une rupture de barrage sur les communautés concernées. Au cours des trois dernières années, nous avons collaboré avec le gouvernement à l’établissement et au maintien d’un inventaire répertoriant tous les barrages de la province et les informations correspondantes, notamment leurs caractéristiques physiques, leur classification selon l’Association canadienne des barrages (ACB) ainsi que les cartes d’inondations et les rapports et dessins disponibles. En cours de projet, il a été noté qu’il y avait un manque au niveau de ces informations, entre autres quant à la classification et à la cartographie des inondations, et ce dans le cas de la plupart des barrages municipaux pour les réservoirs d’approvisionnement en eau. Le projet actuel viendra compléter le précédent projet d’inventaire des barrages mené par Golder et visera à combler les lacunes en matière de données en étudiant les effets d’une hypothétique rupture pour plus de 150 barrages municipaux dans la province. L’étude se penchera sur les effets d’une éventuelle rupture dans les conditions actuelles, ainsi que ceux pouvant résulter des changements climatiques anticipés au cours des prochaines décennies.

En cartographiant les zones d’inondation sans rupture de barrage, le ministère des Affaires municipales et de l’Environnement pourra aussi identifier les zones susceptibles d’être plus gravement touchées par les changements climatiques ainsi que les niveaux d’alerte d’inondations associés. Les cartes fourniront également des détails tels que la profondeur et la vitesse d’écoulement de l’eau – des données qui faciliteront le travail des premiers intervenants et permettront aux villes et municipalités de mieux se préparer en cas de rupture de barrage majeure.

« Au cours des dernières années, de nombreux gouvernements provinciaux ont mis davantage l’accent sur la sécurité des barrages pour tenter d’éviter les défaillances et éliminer les incidents pouvant affecter la sécurité publique. Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a lancé plusieurs initiatives importantes au cours des dernières années en raison de l’inquiétude croissante concernant la sécurité des barrages », de dire Andrew Peach, gestionnaire de projet de Golder. « Notre bureau de St. John’s, avec le précieux soutien d’autres bureaux de Golder à travers le Canada, est extrêmement fier d’avoir contribué à ces projets antérieurs et se réjouit de poursuivre sa collaboration avec le gouvernement provincial sur cette question d’actualité qui revêt une importance capitale. »

Le projet mènera à l’élaboration de cartes d’inondations, suite à des ruptures de barrage, qui seront intégrées aux plans d’intervention d’urgence préliminaires des communautés et qui aideront à évaluer les conséquences possibles d’une défaillance ainsi qu’à attribuer une classification provisoire. Ceci aidera à mieux définir les critères de conception pour les barrages ainsi que le niveau d’effort que les propriétaires de ces barrages devront considérer dans leur programme de gestion des aspects liés à la sécurité.

L’objectif est, ultimement, d’améliorer la sécurité du public grâce à une meilleure compréhension des conséquences d’éventuelles défaillances, et de contribuer à réduire les risques en lien avec la sécurité des barrages lors d’inondations.

Les Archives

Golder utilise des témoins de navigation (« cookies ») afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En continuant à utiliser ce site Web, nous supposons que vous consentez à recevoir tous les témoins sur notre site Web.

D’ACCORD Plus d'information