Comment le secteur minier en Afrique peut-il arriver à se frayer un chemin à travers le contexte instable de la COVID-19?

Ralph Heath Member Name

Gestionnaire régional, Afrique

Malgré la COVID-19, l’exploitation minière en Afrique se poursuivra, mais comment peut-on arriver à maintenir la productivité et l’efficacité dans les circonstances complexes actuelles de restrictions sur les déplacements, de mesures de confinement et de changements importants sur le plan de la gestion de la santé et de la sécurité? Comment les consultants peuvent-ils aider?

Le prix des matières premières est volatil à l’échelle mondiale, mais l’exploitation minière en Afrique demeure raisonnablement stable en raison du caractère toujours essentiel et lucratif de l’or, du charbon et du fer en cette période d’incertitude économique. Des réductions de productivité pourraient priver les entreprises minières de la possibilité de profiter de ces conditions commerciales. Mais comme dans la plupart des situations de crise, des occasions peuvent se présenter, de sorte qu’il est possible de tirer de ces défis des solutions adaptées et novatrices qui pourraient créer des sources de revenus et des voies à suivre pour les clients autant que les consultants. Le moment est venu pour nous tous d’être créatifs!

Que signifie la COVID-19 pour les consultants?

En tant que consultants en ingénierie et en environnement, nous comprenons les changements fondamentaux que la pandémie de la COVID-19 a apportés à nos modèles traditionnels de services à nos clients miniers de régions éloignées de l’Afrique. En raison des restrictions sur les déplacements et des mesures de confinement, la plupart des sites miniers ne sont accessibles que par le personnel local. Il s’agit d’un changement considérable par rapport à notre pratique habituelle de voyager à travers l’Afrique pour soutenir nos clients du secteur minier, et puisque la pandémie ne montre aucun signe de résorption, et qu’aucun vaccin n’est attendu avant longtemps, nous ne pouvons nous contenter d’attendre que les choses reviennent à la « normale ». Alors, que pouvons-nous faire?

Être des chefs de file en matière de santé et de sécurité

Avec la pandémie de la COVID-19, toutes les industries ont dû porter une attention nouvelle à la santé et à la sécurité pour protéger leur main-d’œuvre et réduire au minimum les perturbations dans les opérations. Bien entendu, la santé et la sécurité ont toujours été des considérations primordiales du secteur de l’exploitation minière, mais la COVID-19 entraîne de nouveaux risques pour des milliers d’ouvriers qui travaillent à proximité les uns des autres, ce qui forge de nouvelles attentes et apporte la nécessité de rapidement mettre en œuvre des changements aux procédures et aux pratiques existantes. La distanciation physique, la prise de température, l’augmentation des exigences en matière de désinfection et de quarantaine constituent sont des choses nouvelles pour tous. Il s’agit d’une occasion de faire progresser notre rôle en tant que précieux partenaires de confiance qui comprennent les exigences en matière de santé et de sécurité.

Lorsqu’il nous est possible d’accéder physiquement aux sites, nous ne pouvons nous contenter de nous conformer; nous devons démontrer aux clients, avec des plans robustes en matière de santé et de sécurité, que nous sommes dignes de confiance et que nous ne mettrons pas en péril la santé de leurs travailleurs et leurs opérations. Ils doivent avoir la certitude que nous pouvons faire notre travail en toute sécurité.

Faire preuve d’innovation et de souplesse

Compte tenu de la restriction d’accès au transport aérien et aux sites de travail pour au moins l’avenir rapproché, les consultants doivent innover et adopter une approche souple en matière de proposition et de livraison. L’ère numérique est bel et bien à nos portes, le moment est donc venu d’ouvrir celles-ci aux technologies et aux nouveautés, et d’en repousser le plus possible les limites. Une pensée créative nous permettra de trouver de nouvelles façons, de préférence numériques, dont les données peuvent être recueillies par les employés de terrain d’un client, et communiquées (peut-être même en temps réel) à des fins d’examen, d’analyse et de production de rapports.

Envisagez seulement quelques-unes des options que nous avons déjà commencé à mettre en œuvre :

  • Utiliser une vue aérienne, au lieu d’effectifs au sol, par l’entremise de webcams ou de drones, de relevés aériens ou de données satellites pour saisir et relayer l’information.
  • Recommander de nouveaux processus pour améliorer la collecte des données, la surveillance et la gestion des mégadonnées.
  • Promouvoir l’adoption de l’automatisation pour pérenniser les entreprises de nos clients en vue d’une hausse de leur productivité et de leur résilience.

Il s’agit d’une excellente occasion non seulement d’adopter de nouvelles approches pour notre propre travail de consultation, mais aussi de conseiller nos clients et de leur donner les outils pour repenser et mettre à jour leurs propres méthodes et technologies.

Être disponible et accessible

En tant que consultants, nos relations avec nos clients sont essentielles à notre survie, et nous devons donc rester proches, en contact et réceptifs. En ce moment, nous devons demeurer disponibles et accessibles lorsque notre assistance est requise (oui, les limites sont devenues floues), même si nous ne sommes pas physiquement sur place. Une grande partie de nos interventions peut être faite par téléphone ou par Internet, en particulier via des communications vidéo, mais certaines ne peuvent pas être aussi facilement effectuées via une plateforme numérique qu’en personne.

Discuter de façon proactive des attentes de nos clients en matière de communication et de disponibilité dès le départ nous procure la compréhension qu’il nous faut pour explorer les possibilités de répondre à ces attentes au moyen d’autres mécanismes. Employer des stratégies créatives de recherches de ressources nous permet ainsi de déployer du personnel local, de nommer de nouveaux employés localement ou d’explorer la possibilité de créer des partenariats ou des alliances avec des consultants locaux qui sont en mesure d’être physiquement présents. Comme toujours, ces ressources doivent être adéquatement qualifiées, encadrées et habilitées à innover et à optimiser les résultats.

Tirer parti des partenariats et des alliances

Les partenariats et les alliances sont l’un des moyens les plus productifs et les plus efficaces de nous permettre de continuer à soutenir nos clients, à maintenir notre productivité et à réduire les risques au minimum pendant la pandémie. Les restrictions sur les déplacements et les périodes obligatoires de quarantaine seront impératives pour longtemps encore, de sorte que la collaboration avec des partenaires qui ont une présence locale ou un accès facile aux sites de nos clients profitera à toutes les parties. « Nous sommes tous dans le même bateau » est peut-être un cliché, mais il s’agit de la pensée au cœur de nos actions en ces temps difficiles et incertains.

Les partenariats sains ne sont pas le fruit du hasard. Il est essentiel qu’ils soient mutuellement avantageux et complémentaires, mais de tels partenariats doivent être activement construits, gérés et entretenus. La façon dont ces relations sont établies et entretenues fait une grande différence. Par exemple, songez aux contrats prioritaires, aux gestionnaires chargés exclusivement des relations, à la formation et au partage de compétences en ligne (comme par les webinaires), aux affectations provisoires (lorsque les déplacements sont possibles) et au mentorat. En fin de compte, traitez ces relations avec le même soin et le même respect que si elles faisaient partie de votre propre entreprise.

De telles relations déjà établies nous permettent de rapidement saisir les occasions de participer à de nouveaux projets et de les livrer efficacement à la satisfaction et au profit de toutes les parties. La collaboration, plutôt que la concurrence, sera bénéfique pour nous, nos partenaires, nos clients et leurs communautés. Dans notre quête de modèles d’affaires à l’épreuve de la COVID, les partenariats et les alliances sont peut-être l’une des solutions les plus efficaces et les plus faciles à mettre en œuvre qui nous permettront de continuer à tirer parti des sources potentielles de revenus tout en réduisant les risques au minimum et en renforçant la résilience.

Retrouver la stabilité, sans parler de croissance, ne sera facile ni pour nos clients ni pour notre industrie, mais nous ne devons pas être conservateurs. Les entreprises doivent s’adapter et innover, et un état de crise est un bon motivateur de changement. Les entreprises qui ne se contenteront pas seulement de survivre, mais aussi de tirer des bénéfices durables de la crise seront celles qui sont agiles, s’adaptant aux changements constants, faisant preuve d’une volonté sincère de progrès, de productivité et de résilience, et veillant au bien-être de leurs partenaires et de leurs communautés.

Ralph Heath Member Name

Gestionnaire régional, Afrique

À Propos De L’auteur

Perspectives Connexes

Golder utilise des témoins de navigation (« cookies ») afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En continuant à utiliser ce site Web, nous supposons que vous consentez à recevoir tous les témoins sur notre site Web.

D’ACCORD Plus d'information