L’analyse comparative Web dans l’industrie minière d’aujourd’hui : pour l’avancement de la recherche et la collaboration

James Marston Member Name

Ingénieur minier

Nathan Hoffman Member Name

Ingénieur minier sénior

Un article rédigé par James Marston et Nathan Hoffman de Golder au sujet de l’analyse comparative Web de l’efficacité des équipements miniers a été publié dans l’édition de mars 2020 de Mining Engineering.

Dans cette étude, d’abord présentée à la conférence annuelle de la SME (Society for Mining, Metallurgy & Exploration) en février 2019, les auteurs abordent l’importance des analyses comparatives dans l’amélioration des processus d’affaires ainsi que la manière dont un programme efficace peut augmenter le rendement des dépenses en capital et des dépenses d’exploitation, puis créer un point de vue commun qui permettra l’amélioration de l’industrie.

Historiquement, dans l’industrie minière, les analyses comparatives ont été limitées par de nombreux facteurs, notamment la diversité des définitions des données et des paramètres d’analyse comparative, les règlements de l’entreprise en matière de confidentialité, ainsi que le budget. Une collaboration de Golder avec des acteurs importants de l’industrie minière et avec la SMART (Surface Mining Association for Research and Technology) a mené au lancement en 2004 d’un programme d’analyse comparative Web pour aider les participants à normaliser les données et à faire le suivi des indicateurs de rendement.

Ce programme Web mondial à faible coût permet aux participants de comparer de façon anonyme des mesures d’analyse comparative des équipements au moyen d’un critère de comparaison normalisé. Les données du programme étant gérées par un tiers (Golder), les données des participants peuvent être transférées de façon sécurisée et anonyme sur le site Web du programme; l’objectif de ce dernier demeure ainsi l’obtention d’une analyse comparative pure et impartiale, ce qui est dans l’intérêt de tous les participants.

Les mesures solides et le robuste modèle de données permettent aux participants de bien comprendre les résultats obtenus, d’y trouver des occasions d’amélioration et de collaborer pour se faire mutuellement connaître leurs pratiques exemplaires fondamentales. Après avoir mis en pratique les résultats obtenus par le programme d’analyse comparative, les participants ont signalé des améliorations dans l’utilisation des équipements et la disponibilité physique de ceux-ci.

D’autres études et initiatives concernant les équipements ont été entreprises dans l’industrie auparavant, mais c’est l’esprit de collaboration qui a permis au programme d’analyse comparative de SMART de se démarquer. En analysant les données, les participants ont pu repérer d’autres parties dont l’équipement avait obtenu un résultat supérieur au leur, ce qui les a incités à prendre des dispositions avec Golder pour établir avec ces parties une collaboration et un partage des pratiques exemplaires fondamentales.

Le programme SMART (et son critère d’analyse comparative) est toujours piloté par un comité directeur (désormais sous l’égide du Global Mining Guidelines Group) et compte des représentants des principales sociétés minières, qui appuient une amélioration encore plus poussée de la méthodologie d’analyse comparative.

Perfectionner le programme d’analyse comparative SMART pour les participants actuels et futurs est un important objectif pour Golder et GMG. Dans le cadre de la gestion du programme, Golder travaille à améliorer l’expérience utilisateur et à multiplier les avantages qu’apporte le programme. Des types d’équipements et d’exploitation supplémentaires ont ainsi été ajoutés au programme. Golder et GMG cherchent également à faire en sorte que le programme représente une plus grande variété de types d’exploitation minière, surtout en ce qui concerne les types de produits miniers, les lieux d’exploitation et les méthodes employées.

De nombreuses occasions s’offrent au programme à l’avenir, notamment l’adoption des lignes directrices de GMG concernant le modèle d’emploi du temps et les indicateurs de rendement clé opérationnels pour l’industrie minière, ainsi que l’inclusion de participants du secteur de l’exploitation minière souterraine. Le prolongement du programme pour inclure des industries non concurrentes permettra un partage encore plus collaboratif des pratiques exemplaires.

Lire l’article complet en version originale anglaise dans l’édition de mars de Mining Engineering ou cliquer ici pour télécharger le fichier PDF.

James Marston Member Name

Ingénieur minier

Nathan Hoffman Member Name

Ingénieur minier sénior

About the Authors

Perspectives Connexes

Golder utilise des témoins de navigation (« cookies ») afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En continuant à utiliser ce site Web, nous supposons que vous consentez à recevoir tous les témoins sur notre site Web.

D’ACCORD Plus d'information