Une approche avant-gardiste pour le traitement des eaux de mine

Michael Bratty

Des dispositions réglementaires adoptées récemment au Canada ont ramené l’attention de l’industrie minière sur le traitement de l’ammoniac dans les eaux de mine. Lorsqu’un seuil au point de rejet a été établi l’an dernier à l’égard de l’ammoniac non ionisé, de nombreuses sociétés minières se sont mises à la recherche d’approches novatrices de traitement de l’eau qui leur permettraient de respecter le nouveau seuil.

Alamos Gold est l’une de ces entreprises. Face à une myriade de possibilités technologiques et de solutions de rechange, Alamos Gold a demandé à Golder d’effectuer une évaluation du traitement de l’eau à la mine Young-Davidson, dans le nord de l’Ontario, afin de l’aider à choisir la meilleure approche de traitement pour ses besoins. L’entreprise était à la recherche d’une solution permanente qui, une fois mise en place, exigerait peu d’attention de la part de l’exploitant. Alamos s’est aventurée hors des sentiers battus lorsqu’elle a envisagé la technologie novatrice du réacteur de croissance submergé fixe, nouvelle approche en matière de traitement et de gestion de l’ammoniac en eau froide, solution qu’elle a au bout du compte retenue.

Dans l’édition d’avril 2019 du Canadian Mining Journal, Michael Bratty, chargé de projet et spécialiste sénior du traitement de l’eau chez Golder, parle du succès que nous avons eu avec le réacteur de croissance à la mine Young-Davidson et du fait que cette approche pourrait changer la donne dans l’industrie minière.

Cliquez ici pour lire l’article du Canadian Mining Journal ou pour télécharger la version PDF (en anglais seulement).

Michael Bratty

À Propos De L’auteur

Related Insights

Golder utilise des témoins de navigation (« cookies ») afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En continuant à utiliser ce site Web, nous supposons que vous consentez à recevoir tous les témoins sur notre site Web.

D’ACCORD Plus d'information