Utilisation d’outils automatisés et d’entrepôts de données pour réduire la durée et le coût de présélection des projets

Bryan Waller

B. Sc. GISP, associé, consultant sénior en gestion de l’information

La décision d’acheter, de louer ou d’utiliser des terrains doit souvent être prise de façon efficace. Les entreprises peuvent devoir faire sous pression le choix de la parcelle qui conviendra le mieux à un projet particulier ou respecter une date d’échéance qui approche rapidement. Une description et une idée claires du terrain en question peuvent constituer un énorme avantage concurrentiel.

Les clients ont besoin dès le départ d’autant de données que possible sur les risques, afin de pouvoir envisager, quand le temps presse, les facteurs environnementaux, culturels, techniques et autres qui pourraient retarder l’obtention de permis, faire augmenter les coûts de construction ou causer d’autres problèmes imprévus. Dans bien des cas, il peut être laborieux de mener le processus de diligence raisonnable nécessaire. En général, cela suppose de recourir à divers experts en la matière et à de multiples sources de données, sans parler du fait de présenter le tout dans une analyse.

Il y a une meilleure solution, plus efficace.

Exploiter la puissance des outils automatisés et des entrepôts de données permet d’accéder à une mine de données facilement accessibles et de présenter rapidement et clairement les renseignements pertinents à tous les intervenants.

Faciliter une analyse complexe

À titre d’exemple, une entreprise qui voudrait aménager un parc éolien à un endroit précis doit connaître les facteurs susceptibles d’avoir une incidence sur l’obtention des permis réglementaires, puisque tout problème imprévu pourrait entraîner des coûts énormes et une perte de temps et d’efforts considérable.

Voici quelques facteurs dont elle pourrait devoir tenir compte :

  • Y a-t-il des espèces en péril dans la région?
  • Le site pose-t-il des défis sur le plan géotechnique?
  • Y a-t-il des puits d’approvisionnement en eau à proximité?
  • Les conditions de sol pourraient-elles rendre la remise en état difficile?
  • Y a-t-il des sites d’importance archéologique ou historique sur le terrain en question?
  • L’installation d’éoliennes aurait-elle une incidence sur un aéroport ou une piste d’atterrissage?

Normalement, des experts ou des consultants externes doivent amorcer le long processus de recherche de données, d’établissement d’ententes relatives aux données, de recherche sur chacun des éléments, de résumé de l’information, etc. Cela peut prendre des semaines, voire des mois. L’utilisation d’un entrepôt de données et d’outils automatisés permet cependant de produire un rapport sur l’ensemble des données pertinentes en quelques minutes seulement.

Cette démarche peut grandement réduire les coûts. Mais comment?

Essentiellement, il s’agit de bâtir un entrepôt de données en compilant toutes les données pertinentes provenant des organismes gouvernementaux et non gouvernementaux ainsi que de fournisseurs de données tiers, puis de le mettre à jour régulièrement. À l’aide d’outils logiciels automatisés, il est facile d’entrer les coordonnées géographiques et les limites d’un site pour produire rapidement un rapport exact.

Le système peut vérifier toutes les données pertinentes provenant de centaines de couches de données et signaler tout problème potentiel dans la zone délimitée. Il produit un décompte d’événements, indique la présence ou l’absence de certains éléments et mesure la proximité de ceux qui pourraient nuire à la construction ou à l’obtention de permis.

À titre d’exemple, Golder a appliqué cette méthode pour aider un client à évaluer et à comparer trois sites à vendre pour lesquels les permis d’aménagement avaient été obtenus. Disposant des ressources nécessaires pour en acheter un seul, le client avait peu de temps pour présélectionner le site qui conviendrait le mieux. Avec les bonnes données et une solution automatisée, les résultats d’une étude comparative peuvent être plus exacts et plus fiables, puisque toutes les données proviennent des mêmes sources et sont obtenues de la même façon, et elles peuvent être passées en revue par une seule personne.

L’utilisation d’un entrepôt de données et d’un système automatisé nous a donc permis de produire une analyse exacte pour notre client en une fraction du temps qui aurait normalement été nécessaire pour évaluer et comparer les sites.

Golder a connu plusieurs autres succès avec ce type de système. Nous avons fait le travail initial nécessaire pour recueillir et bien comprendre les données pertinentes, et nous avons bâti plusieurs entrepôts de données pour le Canada et l’Australie. Ceux-ci sont mis à jour régulièrement et permettent de produire des rapports à l’aide d’outils logiciels conçus à cette fin. Golder utilise les entrepôts de données non seulement pour aider ses clients à mener leurs projets, mais aussi, à l’interne, pour analyser la charge de travail et les besoins en personnel en vue de la présentation de propositions.

L’entreposage de données et l’automatisation du traitement ne peuvent remplacer les études de terrain, mais leur potentiel en fait un domaine dans lequel il vaut la peine d’investir. C’est aussi un domaine où il y a encore des possibilités d’innovation. La quantité de données continuant d’augmenter, les résultats d’analyse sont de plus en plus exacts, mais la tâche devient ardue pour les analystes humains. L’automatisation de l’analyse des données continuera d’être un énorme avantage pour de nombreux clients et rendra l’évaluation des projets plus intuitive.

 

LES SOLUTIONS NUMÉRIQUES DE GOLDER

 

S’INSCRIRE À LA LISTE DE DIFFUSION NUMÉRIQUE

Bryan Waller

B. Sc. GISP, associé, consultant sénior en gestion de l’information

À Propos De L’auteur

Related Insights

Golder utilise des témoins de navigation (« cookies ») afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En continuant à utiliser ce site Web, nous supposons que vous consentez à recevoir tous les témoins sur notre site Web.

D’ACCORD Plus d'information