RENSEIGNEMENTS SUR LE PROJET

Autoroute Sea to Sky

Client
Ministère des Transports de la Colombie-Britannique

Location
Colombie-Britannique (Canada)

Description

Paver la voie pour l’autoroute Vancouver-Whistler et les Jeux Olympiques d’hiver de 2010.

L’autoroute Sea to Sky, d’une longueur de près de 100 kilomètres, entre Vancouver et Whistler, serpente le long de la baie Howe et compte parmi les routes les plus pittoresques de la Colombie-Britannique. C’est aussi une route très fréquentée, qui avait auparavant la réputation d’être meurtrière. Dans le cadre de l’élargissement de la route de deux à quatre voies sur les tronçons les plus complexes sur le plan technique, un « tronçon d’essai » a été désigné pour l’évaluation de la faisabilité et des impacts. Golder a fourni des services de géotechnique allant de l’élaboration conceptuelle à la conception détaillée et à la construction de ce tronçon d’essai.

Le but du tronçon d’essai était de permettre l’évaluation des impacts possibles de la construction sur la fluidité de la circulation et d’élaborer des solutions appropriées pour la mise en œuvre d’améliorations sur d’autres tronçons de cette même route.

Le projet comportait l’amélioration d’un tronçon de 800 mètres, celui-ci passant de deux à quatre voies pour devenir une autoroute rurale à grande circulation. Pour éviter des talus rocheux très hauts, les deux voies de circulation supplémentaires ont été construites sur la roche mère et des pentes rocheuses à pic en contrebas de la route.

Voici quelques-unes des solutions élaborées par Golder pour ce projet complexe : simulations de la résistance au cisaillement du roc pour évaluer la stabilité des pentes rocheuses et le soutènement nécessaire; cartographie de la structure de la roche mère; installation d’ancrages et de boulons afin d’optimiser le soutènement du roc; installation de micropieux; analyse de la déformation sismique afin d’évaluer les possibilités de conception d’un mur de soutènement pour l’élargissement de l’autoroute; analyse de stabilité; et construction d’un enrochement de quatre mètres de largeur à haute résistance, le long de la bordure extérieure d’une pente de remblais stabilisée soutenant un mur de terre stabilisé mécaniquement de 5 mètres de haut et de 180 mètres de long. Le tronçon d’essai a jeté les bases de la démarche de mise en œuvre de l’ensemble des améliorations du corridor, rendant l’autoroute Sea-to-Sky plus sécuritaire pour les résidents, les touristes et les athlètes bien au-delà de 2010.

Golder s’est attaquée à de nombreux problèmes assez uniques dans le cadre de ce projet. Nous avons effectué des simulations de résistance au cisaillement du roc, en l’absence d’information provenant d’essais en laboratoire, afin de mettre au point des modèles d’évaluation de la stabilité des pentes rocheuses et de déterminer les besoins préliminaires en soutènement. Afin d’optimiser ces derniers, nous avons utilisé divers types d’ancrage et de soutènement.

Golder a aussi effectué des analyses de fiabilité et de déformation sous charge sismique des murs de terre stabilisés mécaniquement. Les analyses ont montré que les voies extérieures en direction sud subiraient une déformation sous la contrainte des événements sismiques prévus dans la conception, mais que les deux voies en direction nord demeureraient fonctionnelles, ce qui permettrait l’accès et le passage des véhicules d’urgence.

Malgré les nombreuses difficultés, le projet a été mené à terme dans des délais serrés, ce qui a permis d’assurer que Vancouver puisse respecter les engagements pris au moment de l’obtention des Jeux Olympiques d’hiver de 2010.


Golder utilise des témoins de navigation (« cookies ») afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En continuant à utiliser ce site Web, nous supposons que vous consentez à recevoir tous les témoins sur notre site Web.

D’ACCORD Plus d'information