Réhabilitation de plusieurs sites contaminés aux PFAS dans un aéroport de l’Amérique du Nord




RENSEIGNEMENTS SUR LE PROJET

Client
Confidentiel

Location
Amérique du Nord

Description

Lorsqu’il s’agit de régler un problème environnemental sur une propriété, il est important d’établir l’ampleur de la responsabilité, afin que les propriétaires puissent planifier les travaux et établir un budget. Souvent, cela se fait en déterminant la portée du problème, en choisissant les meilleures méthodes de réhabilitation et en établissant des indicateurs permettant de savoir quand le projet a atteint ses objectifs.

Les projets de ce type sont particulièrement difficiles lorsque des alkyles perfluorés et polyfluorés, collectivement appelés PFAS, contaminent le sol, des sédiments ou l’eau. L’un des principaux facteurs qui les rendent difficiles, c’est que l’information scientifique sur le comportement et la toxicologie des PFAS continue d’évoluer, même après plus d’un demi-siècle d’utilisation. Par conséquent, le traitement de ces composés continue également d’évoluer.

Une source courante de PFAS, ce sont les mousses extinctrices. Les effets qu’entraîne la présence de PFAS sont donc détectés dans de nombreux aéroports du monde, puisque les mesures de sécurité exigent la tenue d’exercices fréquents par les équipes de lutte contre les incendies. Ainsi, des matières contenant des PFAS y contaminent souvent le sol, l’eau et d’autres éléments du milieu.

Les études révèlent de nombreuses sources d’impacts des PFAS

C’était le cas dans un aéroport international de l’Amérique du Nord où les PFAS ont été utilisés sur plusieurs sites au cours des 50 dernières années. En 2009, Golder a commencé à caractériser et à traiter les impacts des PFAS associés aux installations antérieures et actuelles de formation en lutte contre les incendies.

Au cours des travaux de caractérisation du site, Golder a découvert un milieu hydrogéologique complexe comprenant deux zones aquifères. L’une d’entre elles était un aquifère perché, c’est-à-dire un aquifère situé au-dessus de la nappe phréatique et au-dessus d’une couche à faible perméabilité, ou aquitard. Cet aquifère perché se trouve au-dessus d’un aquifère libre qui est alimenté en eau par percolation lente à travers un aquitard, à partir de zones situées en amont du site et de la zone aquifère supérieure.

Golder a constaté que les PFAS étaient transportés par les eaux de ruissellement et souterraines vers une rivière et l’un de ses affluents. L’équipe a également trouvé un ancien dépotoir en aval de la zone de formation en lutte contre les incendies, sur un remblai le long de la rivière. Il contenait des barils, des seaux, de l’équipement et d’autre matériel pour l’entreposage de concentré de mousse liquide, d’huile et de lubrifiants. Il y avait des déchets jusqu’à environ trois mètres sous la surface. À l’aide d’une approche fondée sur des sources de données multiples, les études ont permis de déterminer que cette zone de formation en lutte contre les incendies était la principale source de contamination.

La solution fait intervenir de nombreux ensembles de compétences

Afin de s’attaquer aux principales sources de PFAS sur le site et de réduire la responsabilité environnementale, Golder a mené une étude de faisabilité de la réhabilitation pour les impacts des PFAS dans la zone de formation en lutte contre les incendies et les environs, élaboré des spécifications techniques et des plans de construction et supervisé la construction pour la réhabilitation du site du dépotoir.

L’étude de faisabilité de la réhabilitation portait sur l’élaboration, la présélection et l’évaluation détaillée des solutions de réhabilitation habituelles et de solutions novatrices, ainsi que l’évaluation de leur applicabilité en fonction des paramètres propres au site, du cadre réglementaire et des objectifs de gestion du site.

Les solutions évaluées pour traiter les sols et les sédiments comprenaient l’excavation et l’élimination hors site, l’excavation avec prétraitement et stabilisation avant l’élimination hors site, le lavage des sols, la désorption thermique, le broyage à boulets et le recouvrement. Les solutions pour traiter l’eau contaminée par les PFAS comprenaient des solutions in situ comme l’installation d’une barrière réactive perméable ou des injections de charbon colloïdal activé, un traitement ex-situ avec du charbon activé granulaire ou des résines échangeuses d’ions, des traitements ex-situ sur le site au PerfluorAd ou au RemBindMD et le fractionnement à l’aide de mousse.

Golder a estimé les coûts de chaque solution en tenant compte des principales phases des travaux, à savoir la conception, la gestion des permis et des contrats, la préparation du site, l’exécution des travaux, la remise en état du site, l’exploitation et l’entretien à court et à long terme, ainsi que la surveillance du site postérieure à la réhabilitation. Golder a également formulé des recommandations pour améliorer les infrastructures et les procédures opérationnelles de la zone de formation en lutte contre les incendies afin de réduire au minimum la contamination découlant des activités de formation.

Pour ce qui est des impacts associés au dépotoir, Golder a élaboré des spécifications techniques et des dessins de conception pour l’excavation du sol et des débris le long du remblai escarpé près de la rivière. Les spécifications techniques, prêtes à être intégrées dans l’appel d’offres, étaient fondées sur les résultats d’analyse du sol et une inspection détaillée du site visant à déterminer les types de matériaux qui se trouvaient dans le dépotoir, l’étendue de celui-ci, une approximation du volume des matériaux, ainsi que l’accès au site et les problèmes potentiels de santé et de sécurité.

Golder a également aidé le client en menant une étude visant à déterminer l’âge approximatif des matériaux présents dans le dépotoir en vue d’établir la responsabilité. Le client a géré le processus d’appel d’offres à l’aide des livrables de Golder, puis a retenu les services de Golder pour la supervision et la surveillance des travaux de réhabilitation.

Les facteurs de réussite du projet étaient la qualité technique et l’innovation ayant permis de trouver les solutions les plus efficaces et durables pour traiter les impacts des PFAS, ainsi que la détermination proactive des exigences techniques clés pour différents scénarios de gestion de site. L’équipe de Golder s’affaire maintenant à la conception de la réhabilitation pour la zone de formation en lutte contre les incendies et à la mise à l’essai des solutions pour la réhabilitation du sol et des eaux souterraines contaminés aux PFAS dans la zone entourant le site de formation.


Golder utilise des témoins de navigation (« cookies ») afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En continuant à utiliser ce site Web, nous supposons que vous consentez à recevoir tous les témoins sur notre site Web.

D’ACCORD Plus d'information